Comment garder sa motivation pendant la préparation de l’examen ?

La période de préparation de l’examen d’accès à la formation de l’INCJ est particulièrement intense pour les candidats. On le sait, cet examen professionnel a un degré de difficulté élevé et exige une préparation approfondie sur plusieurs mois. Mais ce qui est également compliqué c’est de garder sa motivation pendant la préparation de l’examen. C’est un défi de taille, surtout lorsque la charge de travail est importante et que la pression monte à l’approche des épreuves.

Cependant, il est crucial de rester motivé pour réussir cet examen et atteindre enfin ton objectif professionnel.

Dans cet article, je vais te partager quelques astuces pratiques pour maintenir ta motivation et ta concentration tout au long de la période de préparation de l’examen de l’INCJ. Ces astuces peuvent t’aider à surmonter les moments de découragement et de fatigue, pour te permettre de donner le meilleur de toi-même le jour de l’examen.

Se fixer des objectifs claires et réalisables

Le fait de se fixer des objectifs clairs et réalisables est indispensable pour garder sa motivation pendant la préparation de l’examen.

Pour se fixer des objectifs clairs, il faut d’abord évaluer sa charge de travail. Tu dois bien avoir conscience du degré d’exigences de l’examen de l’INCJ. Cela t’évitera de baisser les bras en sachant dès le départ ce qui t’attends. Il est important d’avoir conscience du travail que tu vas devoir fournir pour rassembler tous tes cours si tu ne suis pas de prépa, mais également préparer tes fiches de révisions etc.

Ensuite, il faut se fixer des objectifs à court terme. Cela peut par exemple consister à réviser le droit de la responsabilité civile sur une journée, ou revoir toute la procédure civile sur une semaine. Le plus efficace est de donc de diviser tes taches de travail. Une fois que tu as évalué ta charge de travail, divise-la en tâches plus petites et plus gérables.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Podcast

Pour atteindre des objectifs tu dois te fixer des échéances. Pour chaque tâche, prévois une échéance réaliste pour la terminer. Cela peut t’aider à rester organisé et à éviter de procrastiner. Le plus important, c’est de se fixer des objectifs réalistes. Inutile de prévoir un programme irréalisable, cela serait totalement inefficace et même contreproductif. Ne te rajoute pas du stress inutile, ta motivation en serait diminuée.

Ce qui est important c’est aussi de suivre tes progrès. Pour cela, tu peux tenir un journal de tes progrès et des tâches que tu as accomplies et celles qu’il te reste à faire.

Enfin, félicite toi en cas de réussite. Tu peux même te récompenser après avoir accompli une tâche difficile ou atteint un objectif important.

Toutes ces petites astuces permettent de garder sa motivation pendant la préparation de l’examen.

Etablir un plan de travail

Comme nous l’avons vu, tu dois d’abord évaluer ta charge de travail. Une fois cette action effectuée, veilles à déterminer les tâches qui sont les plus importantes et qui doivent être accomplies en priorité. Cela consiste notamment à identifier les matières les plus importantes pour réussir l’examen. On le sait, il ne faut pas faire d’impasse.

Mais soyons francs : certaines matières sont plus importantes que d’autres. Certaines matières doivent être totalement maitrisées. Cela concerne les procédures civiles d’exécution, la procédure civile, le droit civil et le droit commercial. Par contre, même si la matière est prévue au programme de l’examen, tu n’as pas besoin d’être un as en droit pénal. Tu dois donc faire une hiérarchie et prioriser les matières entre elles.

Enfin, pour établir un plan de travail efficace, tu peux créer un calendrier de révisions.

Pour cela, tu peux utiliser un calendrier ou un agenda pour planifier ton travail sur une période de plusieurs semaines ou plusieurs mois. Cela t’aidera à visualiser ta progression et à planifier ton temps en conséquence.

Mais n’oublies pas de rester flexible ! Ton plan de travail n’est pas gravé dans la pierre. Si tu rencontres des difficultés ou si tu as besoin de plus de temps pour accomplir une tâche, ajuste ton plan en conséquence.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La confiance en soi face aux défis : comment surmonter les doutes et les peurs

Créer un environnement propice à l’étude

Ce qui compte pour garder sa motivation pendant la préparation d’un examen, et plus particulièrement pendant une session de travail, c’est de créer un environnement sein.

Tu dois d’abord étudier dans un endroit calme. Trouve un endroit calme et confortable où tu pourras étudier sans être dérangé. Ce peut être chez toi ou à la bibliothèque. N’hésite pas à varier les endroits. Cela boost la mémorisation. Tu peux même réviser en extérieur, dans un lieu public ou dans un parc, à condition que toutes les conditions soient réunies pour conserver ta concentration.

Mais dans tous les cas, avant ta session de travail, veille à avoir tous tes supports à portée de main. Tu dois préparer en amont tes livres et tes cours. En quittant ton espace de travaille pour aller chercher un cours dont tu as besoin, tu prends le risque de faire redescendre ta motivation en rencontrant une distraction.

En effet, pour rester motivé il faut éliminer les distractions. Evidement on pense à notre téléphone. L’idéal est de s’en séparer physiquement pendant notre session de travail. Mais évite également la télévision. On ne peut pas se concentrer correctement si on entend un bruit de fond, et même en mode avion, les images attirent notre regard et nous déconcentrent.

 

garder sa motivation pendant la préparation de l'examen

Collaborez avec d’autres étudiants

Collaborer avec d’autres étudiants est bénéfique pour maintenir sa motivation pendant la période de préparation de l’examen de l’INCJ. Collaborer ne signifie pas travailler. En effet, chacun peut travailler de son coté, mais sur les mêmes choses en même temps.

Quand je préparais l’examen professionnel, j’avais une copine de promo qui passait l’examen en même temps que moi. Quasiment tous les jours on se mettait d’accord sur ce qu’on avait à réviser, puis on travaillait en même temps. En fin de journée on faisait un point pour se poser des questions sur des points qu’on avait du mal à assimiler.

C’est une manière de travailler très efficace, car nous n’avions pas les mêmes difficultés, et on était vraiment complémentaires. Et à l’approche des épreuves écrites, on faisait des sortes d’examens blancs. On simulait des questions et des scénarios d’examen pour vérifier nos connaissances. Cela nous a permis de nous préparer de manière plus réaliste et d’approfondir nos cours.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Réussir son entrée dans le monde professionnel

En plus d’être motivant, c’est un excellent exercice pour se sentir plus confiant le jour de l’examen.

Travailler avec d’autres apporte également un soutien émotionnel. En effet, cette période de préparation est assez intense au niveau des émotions. On passe par toutes les phases : la motivation, les doutes, la peur, le stress.

Le fait de savoir que d’autres personnes vivent la même chose que nous est rassurant, on se sent moins seul. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai créé un groupe Facebook sur lequel les étudiants peuvent échanger entre eux. Je te partage le lien ici.

Prendre soin de soi

Comme je viens de le dire, la préparation de l’examen sera intense. Il est donc primordial de prendre soin de toi. Tu dois rester attentif à tes besoins et faire des choix qui favorisent ton bien-être.

En effet, prendre soin de ton corps est un élément clé pour maintenir ta santé. Même si tu manques de temps, c’est important de manger sainement. Et n’oublies pas de boire suffisamment (je parle d’eau bien sur !).

Bon, et sujet qui fâche : pour rester en bonne forme, exerce une activité physique régulière. Je ne te dis pas de préparer un marathon, mais essaie de marcher au minimum 30 minutes par jour. Après une bonne session de révision, c’est agréable de s’aérer et de prendre l’air. Contrairement à moi, mon chien a adoré ma période de révisions, puisqu’il en a profité pour faire de grandes balades tous les jours.

Enfin, pour garder sa motivation pendant la préparation de l’examen il faut avoir un bon sommeil. Le sommeil est réparateur. Il permet de mieux retenir les cours, mais aussi de garder le moral. Il serait contreproductif de s’épuiser à la tache.

Essaie de dormir entre 7 et 9 heures par nuit. Si tu rencontres des difficultés à dormir, notamment à l’approche des épreuves, essaie de créer un environnement de sommeil confortable en réduisant les distractions telles que les téléphones portables, les ordinateurs et les téléviseurs dans ta chambre.

Cet article a 6 commentaires

Laisser un commentaire