Les erreurs à éviter pour renforcer sa confiance en soi

La confiance en soi est un élément essentiel au succès. En effet, un bon état d’esprit mènera toujours à la réussite. Si tu veux atteindre tes ambitions et des objectifs, il est primordial d’adopter un bon état d’esprit. Mais il y a des erreurs à éviter pour renforcer sa confiance en soi et réussir l’examen.

En effet, on connait tous une personne à qui tout réussit, qui parvient toujours à ses fins. On se dit souvent qu’elle a simplement plus de chance que nous. Mais c’est faux. Si certaines personnes réussissent mieux que d’autres, c’est parce qu’elles ont confiance en elles et croient en leur potentiel et leurs capacités.

Pour réussir l’examen de l’INCJ, mais cela vaut aussi pour n’importe quel examen ou n’importe quel projet que tu entreprendras, tu dois avoir confiance en toi. Cette confiance te permettra de te sentir compétent, motivé et déterminé pour atteindre ton objectif. Elle t’aidera aussi à persévérer dans des moments un peu plus difficiles, et à vaincre le stress et l’anxiété.

Pour autant, certaines erreurs peuvent venir atteindre ta confiance en toi pendant la préparation et le passage de l’examen. Dans cet article, je vais te partager les erreurs à éviter pour renforcer sa confiance en soi.

avoir confiance en soi

Erreur n°1 : Se comparer avec les autres

Se comparer avec les autres peut mener à des sentiments d’infériorité, de jalousie voire de frustration. Cela peut créer une pression inutile et mener à des erreurs de jugement ou à des comportements qui peuvent saboter ta confiance en toi.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment un stage en Licence peut booster son CV

En effet, tu rencontreras toujours d’autres étudiants qui te diront qu’ils maitrisent TOUT le programme, connaissent TOUS les cours sur le bout des doigts etc. Mais attention scoop : ces personnes sont des mythos. C’est impossible. Donc à part te mettre la pression, écouter et croire ces discours ne t’apportera rien de bon.

Mais alors, comment éviter la comparaison avec les autres ? Il est important de se concentrer sur son propre travail, sur sa propre avancée. Tu sais le travail que tu fournis, et tu dois en être fier. Rappelle toi que chaque personne a son propre parcours et ses propres défis. Donc concentre toi sur les tiens.

Erreur n°2 : Se focaliser sur ses échecs passés

Tu as peut être déjà passé l’examen de l’INCJ et tu l’as peut être raté. Eh bien tant pis. Ca ne sert à rien de se mettre une pression supplémentaire et de se flageoler (et non flageolet, qui n’aurait aucun sens : oui j’ai vérifié l’orthographe sur internet).

Bref, si tu te concentres sur tes échecs passés tu vas douter de tes capacités, ce qui renforcera ton sentiment d’insécurité et nuira à ta confiance en toi. Et comme on dit, le passé n’a pas d’avenir. Il est donc important de te rappeler que les échecs passés ne définissent pas l’avenir et que chaque nouvelle opportunité est une chance de réussir. C’est bien pour ça que tu as plusieurs tentatives pour passer l’examen de l’INCJ.

Pour renforcer sa confiance en soi, il vaut mieux se concentrer sur les réussites passées. N’oublies pas que si tu en es là, c’est parce que tu as réussi à obtenir un Master 2. Ce n’est pas rien quand même ! Donc tu as toute ta légitimité pour décider de faire ce que tu as choisi de faire. Alors tire des leçons de tes échecs pour progresser mais regarde devant toi.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  5 conseils pour développer ta culture générale

Erreur n°3 : Le manque de préparation

Un manque de préparation mènera à coup sûr à une baisse de confiance en soi. Cela sera source de stress et d’angoisse pour le jour de l’examen.

En effet, si tu sais que tu ne t’es pas suffisamment préparé et que risques de manquer de connaissances le jour J, il te sera très difficile d’arriver sereinement aux épreuves, de faire face aux exigences des correcteurs ou du jury et surtout de te sentir confiant.

C’est pour cela que tu dois absolument planifier ta préparation à l’avance. Si ce sujet t’intéresse, j’en parle de façon plus détaillée dans cet article. Tu dois donc définir des objectifs clairs et réalistes et travailler régulièrement en utilisant des méthodes efficaces.

En te préparant de manière proactive, tu renforceras ta confiance en toi et tu seras ainsi mieux équipé pour faire face aux défis de l’examen professionnel.

Erreur n°4: Se mettre trop de pression

Il faut toujours relativiser un examen professionnel. Ca reste un examen professionnel : il n’y aura pas mort d’homme et le monde ne s’arrêtera pas de tourner si malheureusement tu échoues. Mais bon, puisque tu lis ces lignes, c’est que tu veux mettre toutes les chances de ton côté pour réussir, donc l’échec n’est pas une option !

Donc tu dois réussir à garder le contrôle et à prendre du recul pendant cette préparation. En te mettant la pression, tu risques une nouvelle fois de développer des sentiments d’anxiété, de stress et de découragement. Elle peut nuire à ta capacité de concentration, ce qui aura des conséquences sur ton travail. Tu seras moins efficace dans tes révisions si tu es constamment en train de te dire qu’il faut que tu réussisses à tout prix.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Ma sélection des meilleurs livres de procédures civiles d'exécution

Donc sois indulgent avec toi même. Fixe toi des objectifs réalistes quand tu crées ton planning de révisions, travailles régulièrement et de façon intelligente. Et surtout, accorde toi des pauses régulières pour te détendre. Le but n’est pas de finir en burn-out.

Erreur n°5 : Chercher la perfection

Au même titre que la comparaison, le perfectionnisme excessif peut être un obstacle majeur à la confiance en soi pendant la préparation de ton examen.

Tu peux te retrouver piégé dans un cycle sans fin de perfectionnement et de révisions, ce qui peut entraîner une perte de temps et d’énergie.

Pour éviter ce piège, il est important de se rappeler que la perfection n’est pas réalisable et que l’objectif c’est de faire de son mieux. Tu ne pourras jamais connaître tous tes cours dans les moindres détails. Donc il faut bien que tu comprennes que croire qu’on peut atteindre la perfection est illusoire. Malgré tous tes efforts, tu ne te sentiras jamais prêt à 100%, même le jour de l’épreuve.

Conclusion

Tu connais maintenant les erreurs à éviter pour renforcer sa confiance en soi. Tu l’auras compris, tu dois éliminer tous les éléments qui peuvent atteindre ta confiance en toi.

Garde bien à l’esprit que la confiance en soi est essentielle pour réussir tout examen. Elle te permet de te sentir compétent et motivé pour atteindre n’importe quel objectif. En ayant confiance, tu préserveras la motivation dont tu auras besoin tout au long de ta préparation, et  réussiras à surmonter l’anxiété et le stress.

Cet article a 5 commentaires

Laisser un commentaire