Réussir son entrée dans le monde professionnel

Le passage du statut d’étudiant à celui de salarié au sein d’une Etude de Commissaire de justice peut être vécu comme un défi. Et pourtant, il est important de réussir son entrée dans le monde professionnel.

Avec une bonne préparation, ce saut dans le monde professionnel peut en effet devenir un vrai plaisir.

Stagiaire de Master 2, salarié pendant la préparation de l’examen ou même stagiaire professionnel après l’obtention de l’examen, voici quelques conseils pour vous aider à vous intégrer avec succès dans le monde professionnel des Commissaires de justice.

réussir son entrée dans le monde professionnel

Préparez-vous pour votre nouveau poste

Avant de plonger dans le monde des Commissaires de justice, il est crucial de trouver le bon stage ou le poste qui corresponde à vos besoins et vos attentes. Vous devez choisir une Etude dans laquelle vous pourrez exercer ou découvrir les fonctions que vous souhaitez.

Renseignez vous bien sur le poste proposé, et notamment les missions qui vous seront confiées.

Si vous souhaitez travailler dans une Etude pendant la préparation de votre examen, assurez vous qu’il vous prépare réellement à l’examen.

Vous ne devez pas choisir votre stage par défaut, faute de mieux. Certains employeurs emploient des aspirants à la profession en leur proposant un poste d’agent administratif (rédiger des constats dictés, assurer l’accueil et le standard téléphonique …).

Ce genre de poste ne vous apportera pas de réelle plus value pour l’examen.

Pour être sûre de trouver le meilleur poste, mettez à jour votre CV de manière à ce qu’il mette en valeur vos compétences et votre parcours académique de manière claire et concise.

Par ailleurs, personnalisez votre lettre de motivation en expliquant pourquoi vous avez choisi cette Etude spécifique et en exprimant votre intérêt pour la profession.

Lors des entretiens, posez des questions pertinentes sur le fonctionnement et l’organisation de l’Etude, les types de cas traités, le quotidien des titulaires et des salariés.

Discutez également avec votre potentiel maitre de stage de ses attentes vis à vis de vous.

Comprenez le rôle du professionnel

Pour réussir votre arrivée dans une Etude, vous devez avant tout savoir où vous mettez les pieds.

Assurez vous de bien comprendre le rôle du Commissaires de justice.

Bien que vous ne puissiez pas maîtriser tous les aspects du métier à ce stade, il est essentiel de connaître les grandes lignes de ses responsabilités. Cela passe par les fondamentaux de la profession, et notamment la maitrise de ses principales missions :

  • La signification des actes ;
  • L’exécution des décisions de justice ;
  • Le recouvrement amiable et judiciaire ;
  • La réalisation de constats ;
  • La médiation

En résumé, bien que le rôle du Commissaire de justice soit vaste et complexe, cette première étape de votre parcours professionnel devrait vous permettre de comprendre l’essence de sa profession.

Explorez ces aspects fondamentaux pour acquérir les bases d’une carrière réussie en tant qu’aspirant à la profession.

Cultivez des compétences essentielles

A l’occasion de votre stage, vous allez mettre en pratique ce que vous avez appris à la fac. Mais au delà de vos compétences théoriques et notamment juridique, c’est toute votre façon d’être que vous allez mettre à disposition de l’Etude qui vous accueillera. Et cela va bien au delà de vos connaissances.

Vos compétences rédactionnelles

Lorsque vous faites vos premiers pas dans le monde des Commissaires de justice, la communication devient une compétence essentielle. Si ce n’est pas votre fort, il va falloir l’aiguiser car vous ne pourrez pas faire sans.

Cela passe d’abord par votre expression écrite. L’une des missions essentielles du Commissaire de justice est la rédaction d’actes juridiques.

Pendant vos études de droit vous avez rédigé des dissertations et des commentaires d’arrêt. Le problème de ces exercices est qu’ils sont lus par des professionnels, des professeurs qui maitrisent les concepts juridiques.

Aujourd’hui, vous vous adressez à des non juristes, des personnes qui n’ont jamais fait de droit.

Vous devez être capable de rédiger d’une façon claire et accessible, que ce soit vos actes ou vos correspondances (mails, courriers).

La capacité à expliquer des concepts complexes de manière compréhensible devient une nécessité.

Votre état d’esprit doit s’adapter à votre nouveau statut : celui d’un professionnel. Vous n’êtes plus l’étudiant en droit qui rédigeait pour être évalué. Désormais, ce sont de réels lecteurs qui vont lire ce que vous écrivez.

Soyez organisé

L’organisation est, avec la rigueur, une compétence essentielle.

Vous devez sûrement être convaincus de maitriser cet aspect. Et pourtant, dans un contexte professionnel l’organisation n’a plus rien à voir avec ce que vous avez connu pendant vos études.

Gérer une multitudes de dossiers, respecter des délais stricts et maintenir un niveau élevé de qualité dans votre travail deviennent des aspects cruciaux de votre quotidien.

Il est important de développer une méthodologie de travail qui vous permette de rester efficace, même dans des situations stressantes.

Soyez vigilent

En tant qu’aspirant à la profession, la vigilance et un sens aigu de l’observation sont des atouts précieux.

Vous serez sûrement amené à vérifier les actes de confrères ou d’autres professionnels comme des avocats. Vous devrez les vérifier avec minutie, et repérer d’éventuelles erreurs qui pourraient échapper à un œil distrait.

Le sens de la négociation

La négociation devient également une compétence à cultiver.

Que ce soit pour établir des plans de paiement lors du recouvrement de créances ou pour résoudre des conflits, savoir négocier de manière efficace et éthique est une compétence qui vous servira tout au long de votre carrière.

Gardez à l’esprit que cette transition de l’université au monde professionnel est un processus d’apprentissage continu.

Soyez ouvert aux conseils de vos collègues plus expérimentés, soyez prêt à ajuster vos approches et recherchez constamment des opportunités d’apprentissage pour affiner vos compétences au fur et à mesure que vous avancez dans votre stage et votre future carrière.

Adoptez une attitude professionnelle

L’adoption d’une attitude professionnelle est un élément clé pour réussir votre entrée dans le monde professionnel.

Cette notion englobe un ensemble de comportements, d’attitudes et de valeurs qui reflètent votre engagement envers votre rôle et la profession dans son ensemble.

L’aspect proactif est au cœur d’une attitude professionnelle. Faites preuve l’initiative en anticipant les besoins de l’Etude ou de vos collègues.

Soyez prêt à assumer des responsabilités supplémentaires et à contribuer au succès de l’équipe.

En démontrant votre volonté d’aller au-delà des attentes, vous établissez une réputation positive au sein de votre environnement professionnel, qui vous sera forcément bénéfique.

Le respect et l’éthique sont des piliers fondamentaux de l’attitude professionnelle. Traitez vos collègues, les clients et toutes les parties concernées avec courtoisie et intégrité.

Respectez les règles déontologiques propres à la profession de Commissaire de justice et assurez-vous que vos actions reflètent les normes éthiques.

Soyez conscient de l’importance de la ponctualité et du professionnalisme dans tous les aspects de votre travail. Respectez les délais, que ce soit dans la rédaction des actes, mais également dans la gestion des dossiers.

Une gestion du temps efficace est une composante cruciale.

Faites preuve d’adaptabilité

L’adaptabilité est également une qualité essentielle. Le monde juridique est dynamique et les situations peuvent évoluer rapidement.

Montrez votre capacité à vous adapter à des circonstances changeantes, à apprendre de nouvelles procédures et à résoudre des problèmes de manière proactive.

Enfin, cultivez une image positive en favorisant un environnement de travail sain et collaboratif.

Soyez ouvert aux retours d’information, tant positifs que constructifs, et démontrez une volonté constante d’amélioration.

Une attitude positive vous aidera non seulement à réussir vos premières expériences en tant qu’aspirant Commissaire de justice, mais elle constituera également un fondement solide pour votre examen.

Conclusion

En suivant ces conseils, vous êtes sûre de réussir votre entrée dans le monde professionnel.

N’oubliez pas que la persévérance et l’engagement sont les clés du succès dans ce domaine passionnant mais exigeant.

Bonne chance !

Laisser un commentaire